Artistes

  • Ezko Kikoutchi
    Ezko Kikoutchi

    Née au Japon, Ezko Kikoutchi étudie l’orgue avec Tetsuro Tominaga, Koichiro Hayashi, Takuo Shimura et Yumyo Katsuki. Elle étudie également le piano, la musique vocale, le chant grégorien, l’harmonie et le contrepoint au St. Catherine Women’s Junior College (Japon). Elle y obtient son diplôme de professeur de musique. Elle est également sélectionnée pour le concert des jeunes organistes de Musashino, une ville de la Préfecture de Tokyo.

    Ezko Kikoutchi s’établit en Suisse en 1997 pour y étudier l’orgue à la Haute École de Musique de Lausanne, dans la classe de Keï Koito. Elle y obtient son diplôme de virtuosité, ainsi que le premier prix accompagné des félicitations du jury. En tant qu’organiste, elle se perfectionne avec Andrzej Bialko à Cracovie et Francis Jacob à Strasbourg. De 1998 à 2005, elle est organiste titulaire de la paroisse de Bellevaux – Saint-Luc à Lausanne. Depuis 2001, elle est organiste titulaire de la paroisse d’Ecublens – Saint-Sulpice (Vaud).

    À la Haute Ecole de Musique de Lausanne, elle suit les cours de composition, d’analyse musicale et d’orchestration de William Blank. En 2006, elle obtient un diplôme d’enseignement des branches théoriques.

    Depuis 2008, Ezko Kikoutchi étudie la composition à la Haute école des arts de Berne, dans la classe d’Eric Gaudibert et de Xavier Dayer. Elle y clôt la première partie de ses études avec un Bachelor, en 2010. Elle suit également des cours de théâtre musical avec Françoise Rivalland et participe à des Masterclasses avec Klaus Huber, Vinko Globokar et William Blank.

    Son premier concerto pour flûte à bec Paetzold est joué en juillet 2011 par la soliste Céline Herrero, dans le cadre du Diplomkonzert der Studierenden im Master of Arts in Specialized Music Performance de la Haute école des arts de Berne, avec l’Orchestre symphonique de Berne.

    En 2012, Ezko Kikoutchi obtient la bourgeoisie d’Ecublens (Vaud) puis la nationalité suisse. Cette même année, l’Office fédéral de la culture soutient un de ses projets et elle obtient un Master of Arts HEAB in Composition and Theory à la Haute école des arts de Berne, dans la classe de Xavier Dayer. Après ses études, elle bénéficie des conseils des compositeurs José María Sánchez-Verdú et Nadir Vassena.

    Elle reçoit des commandes de composition d’oeuvres et elle collabore notamment avec l’Association Suisse des Musiciens, l’Association du Concours Nicati, l’ensemble Proton Bern, le Lucerne Festival Alumni, le NEC – Nouvel Ensemble Contemporain de la Chaux-de-Fonds, l’Ensemble Inverspace de Bâle, l’Orchestre de la Suisse italienne, l’Association Usinesonore, le collectif We Spoke et l’Ensemble Contrechamps.

  • Stéphane Blok
    Stéphane Blok

    Stéphane Blok est poète et musicien. Né le 10 juillet 1971 à Lausanne dans le canton de Vaud, en Suisse, il est tout d’abord musicien de rue, puis il étudie la musique à l’École de Jazz et Musiques Actuelles de Lausanne de 1990 à 1994.

Lieu

Grande Salle de la Maison Pulliérane
Grande Salle de la Maison Pulliérane

Date

dimanche 10 Mai 2020

Heure

11:00 - 12:30

Spectacle des 40 ans de l’EMP

« Je veux encore regarder la pluie tomber ».

La compositrice Ezko Kikoutchi et le librettiste Stéphane Blok ont été réunis par l’École de musique de Pully (EMP) pour imaginer ce spectacle. Quand deux poètes se rencontrent et se comprennent immédiatement, qu’ils emmènent dans l’aventure l’artiste-visuelle Lalie Schewadron Pascual, le magicien des sons Tobias Reber, le graphiste Cosmo, le chef d’orchestre Thierry Dagon et dans leur sillage, les élèves et professeurs de l’EMP, cela donne un résultat qui dépasse de très loin le cadre d’une fête commémorative : un moment musical sans précédent et un espace pour l’imagination des petits et des plus grands.

Livret : Stéphane Block
Composition : Ezko Kikoutchi
Direction : Thierry Dagon et Ezko Kikoutchi
Sons électroniques : Tobias Reber
Vidéo : Lalie Schewadron Pascual
Graphisme : Cosmo

 

Étiquettes :