Annonces

« Cellomera » par Maxime Genoud

Il n’est un secret pour personne que le Week-End Musical de Pully mise depuis toujours sur la carte de la jeunesse en faisant la part belle aux innombrables talents en devenir de notre région. Toutefois, on aurait tendance à oublier que l’Association APPLAUSE, organisatrice du festival, fait également de la diversité son credo. Elle s’efforce ainsi chaque année d’offrir à son public des échappées hors des frontières du récital classique, que ce soit vers d’autres horizons musicaux ou même d’autres formes artistiques associées (spectacles musicaux, lectures, etc.).

La démarche poursuivie par le Week-End Musical de Pully ne saurait trouver plus beau résultat que dans « Cellomera », travail réalisé par Maxime Genoud, littéralement à la croisée de la musique et de la photographie. Comme il l’avait fait en 2017 avec Mehdi Benkler et en 2018 avec Richard Bellia, le Festival a en effet donné carte blanche au talentueux photographe afin qu’il porte son regard sur l’édition 2019 et le fixe sur une pellicule. Cet artiste aux multiples talents (il pratique aussi le roller à haut niveau) a alors fait le choix de recourir au sténopé, dispositif optique archaïque du XIXe siècle, dont il dispose d’une parfaite maîtrise. Pour ce faire, le local de l’étape – il a suivi sa formation au Centre professionnel de Vevey – a conçu spécialement pour le Week-End Musical de Pully un sténopé à partir d’un violoncelle en fin de vie grâcieusement offert par le luthier John-Éric Traelnes.

Grâce à ce procédé original, qui trouve un écho particulier en ces temps propices à la réflexion sur la surconsommation et la durabilité des objets du quotidien, l’hirsute jeune homme a réalisé une série de portraits des artistes que le public aura eu la chance d’entendre lors de la dernière édition. Le résultat de ce processus de longue haleine, poétique s’il en est, est à admirer sans modération.