Annonces

Report de la 8e édition du WEMP

Chers amis du festival,

Au nom du Comité de l’Association APPLAUSE, je voudrais d’abord transmettre nos vœux de sympathie à tous ceux que les évènements récents ont mis dans la peine. Nous espérons, comme vous, que ces temps soient révolus au plus vite pour épargner le plus de souffrances possibles.

Vous le savez, notre 8e édition du festival était prête. Nous avions présenté sa programmation lors d’une si belle soirée au Lausanne Palace le 30 janvier dernier. Chaque semaine, chaque jour, notre enthousiasme prenait plus d’ampleur à mesure que nous nous rapprochions du 8 mai 2020. Mais voilà qu’au paroxysme de notre joie, il nous faut nous résigner à une réalité désormais autre.

Le Comité a pris la décision de reporter la 8e édition du Week-End Musical de Pully. Cette décision, nous l’avons crainte, nous l’avons combattue de tous nos espoirs, nous l’avons cru s’éloigner avant qu’elle se manifeste à nouveau, puis nous lui avons fait face, le plus tard possible.

Espérer tenir un festival, le 8 mai prochain, dans des conditions dignes est illusoire.

Je dois vous dire l’intensité de notre déception. Je veux d’abord remercier mon Comité, Guillaume, Caroline et Bastien, pour les innombrables heures consacrées à l’organisation de cette nouvelle édition.

Je veux remercier aussi Cosmo, notre graphiste. Son enthousiasme pour la créativité et son désir de donner au festival sa meilleure esthétique sont une aide si précieuse. L’affiche, cette année, mettait en scène une spirale, à la fois un peu folle et élégante, sur un fond lacustre. Elle nous faisait rêver.

Je remercie également Pierre Dufay, notre webmaster. Nous lui devons notre nouveau site Internet ainsi qu’un soutien sans faille dans nos moyens multimédias. Il nous a rejoints il y a peu, mais a déjà contribué avec une générosité exceptionnelle.

Enfin, je remercie notre staff. Ils sont une trentaine qui se réjouissaient de veiller sur l’évènement en assurant l’accueil des artistes comme des spectateurs, en tenant cantines et bars et, surtout, en nous gratifiant de l’image d’une jeunesse prometteuse.

Tous ces gens, Mesdames, Messieurs, sont bénévoles.

Aujourd’hui, nous sommes tristes mais nous ne sommes pas abattus. Les milliers d’heures de travail ne seront pas entièrement perdues.
La première mesure que nous avons adoptée a été de proposer à tous nos artistes de reporter leurs prestations pour l’édition de mai 2021, voire mai 2022.

Je peux déjà vous dire que nos discussions avec eux sont bien avancées. Nous sommes donc en bonne voie pour vous offrir en 2021 un programme presqu’identique à celui de cette année, avec quelques différences et surprises.

Notre staff, malgré la sensibilité propre à leur jeune âge, ne baisse pas les bras. Ils vous proposeront dans les jours à venir des moments musicaux sur notre chaîne Youtube, ainsi que sur nos pages Facebook et Instagram. Beaucoup d’artistes de cette édition et des éditions précédentes se joindront à ces moments de musique digitaux en signe de solidarité !

Voir toutes ces personnes faire montre d’engouement et de solidarité est, pour nous, le plus beau des réconforts.

Je terminerai par remercier nos partenaires pour la confiance qu’ils nous témoignent. Nous espérons pouvoir les compter à nos côtés pour l’an prochain.

Quant à nos soutiens financiers, qu’ils soient des fondations, des associations, des entreprises, des pouvoirs publics ou des mécènes, je leur dis, au nom du Comité, notre gratitude.

Je voudrais leur demander la permission d’affecter les montants qu’ils nous ont confiés directement à l’organisation de l’édition 2021 du festival. Il va de soi que nous ne solliciterons pas de nouveaux soutiens à ceux qui acceptent ce report.

Sachez, enfin, que nous continuerons de tenir des évènements hors de la période du festival, à l’image des deux concerts que nous avons donnés à la Bibliotheca du Lausanne Palace. Nous explorerons aussi l’organisation d’un concert de soutien. Tout dépendra de l’évolution de la crise virale que nous traversons.

Nous nous reverrons bientôt et, je vous le promets, dans un cadre et une ambiance qui auront pris leurs meilleures distances de cette malheureuse période.

D’ici-là, prenez soin de vous et de vos proches. Écoutez de la musique, jouez de la musique, chantez, tapez des mains, dans vos salons ou à 21 heures sur vos balcons, et tenez bon.

 

Frédéric Ney