Artistes

  • Constantin Macherel
    Constantin Macherel

    Constantin Macherel, né en 1991, commence l’étude de son instrument vers l’âge de six ans. Il intègre rapidement le Conservatoire de Lausanne, tout d’abord dans la classe de violoncelle de Marc Järmann, puis Susan Rybicki-Varga et obtient son Bachelor in Arts en 2012.

    Dès lors, Il étudie avec Ivan Monighetti à la Musik Akademie Basel où il obtient le Master Performance en juin 2014. Ces deux ans d’étude avec ce grand maître marqueront profondément sa vision de la musique. Il termine actuellement son Master spécialisé soliste à la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK), dans la classe de Raphael Wallfisch.

    Il se perfectionne également avec Natalia Gutman, David Geringas, Karina Georgian, Giovanni Sollima. Constantin Macherel gagne plusieurs 1er prix aux finales du « Concours des Jeunesses Musicales Suisses », ainsi que le prix SUISA.

    En Novembre 2012, remporte le 1er prix du « Schweizer Solisten-Vorspiel » pour son interprétation du concerto de R. Schumann pour violoncelle avec l’Aargauer Symphonie Orchester (ASO). En 2013, il gagne le prestigieux prix de la « Fondation Leenaards » pour les jeunes artistes.

    Ses activités musicales sont notamment soutenues par les fondations : Fritz Gerber Stiftung, Schenk für junge Solisten, Nicati-de Luze, Irène Denéréaz, Casino Barrière de Montreux et plusieurs mécènes. Constantin s’est produit en soliste, en musique de chambre en Suisse, France, Allemagne, Italie, Autriche, Hollande, Tchéquie. Il se produit entre autre, début avril 2016 comme soliste avec le Karlsbad Sinfonie Orchester. Il consacre le reste de son activité à la sonate.

    Il joue dans des cadres tels que Cully Classique, Ensemble en Scène, Apeldoorn chamber music festival, Musique et Prodige, le Week-end musical de Pully, Celloclassics, Festival Tibor Varga, Concerts classiques Morges etc. Il partage la scène avec des musiciens renommés tels que Cédric Pescia, Gérard Wyss, Martijn Willers, Nurit Stark, Ilan Gronich, François Benda, Caroline Melzer, Hans Egidi. Il joue également depuis plusieurs années avec le pianiste Guillaume Hersperger notamment dans des évènements originaux et atypiques.

    Constantin a la chance de jouer un instrument historique anglais de Joseph Hill datant de 1770-1780.

    Outre son activité d’interprète, il est également passionné par la composition et écrit ses premières pièces en 2005. Depuis, il étudie ce domaine avec des compositeurs tels que William Blank, Georg Friedrich Haas et Caspar Johannes Walter. Il écrit des pièces tout autant, pour instrument solo, duo, que quatuor ou ensemble orchestral.

    Ses pièces ont été exécutées en concert à plusieurs reprises. Récemment, il reçoit la commande d’une pièce pour harpe solo de la harpiste Tjasha.

  • Guillaume Hersperger
    Guillaume Hersperger

    Pianiste suisse, né à Lausanne, Guillaume Hersperger étudie la musique depuis l’âge de cinq ans. De ses parents mélomanes il reçoit, tout comme sa soeur et ses deux frères, un goût et une curiosité pour divers genres musicaux et formes artistiques. En 1980, il commence l’étude du piano au Conservatoire de Lausanne avec Denyse Rich, pédagogue rigoureuse et avisée qui le recommande à Christian Favre, qu’il suivra durant toutes ses études professionnelles jusqu’à un premier prix de virtuosité (1997). Puis de 1998 à 2000, il suit l’enseignement d’Ulrich Koella à la Musikhochschule de Zürich-Winterthur, en accompagnement du Lied et musique de chambre.

    Très vite, le piano s’impose à lui comme un moyen idéal de rencontres et d’expériences nouvelles, à l’opposé de l’image d’instrument de solitaire qu’on lui attribue généralement. Parallèlement, il se découvre une vocation pour l’enseignement : une autre forme d’échange liée au piano à laquelle il consacre une grande partie de son activité professionnelle. Il enseigne au Conservatoire de Lausanne, où il occupe également la fonction de Doyen des classes de piano, orgue et clavecin depuis 2017.

    Au cours de sa carrière, il se produit sur scène avec son frère Etienne, baryton, avec le violoncelliste Constantin Macherel, le contrebassiste Marc-Antoine Bonanomi et les violonistes Gilles Apap ou Alexander Grytsayenko, ainsi qu’avec différentes formations de musique de chambre. En 2010, il enregistre une série d’oeuvres de jeunesse pour piano solo de Brahms. Il collabore en qualité de pianiste-accompagnateur avec l’HEMU de Lausanne, la Musik Akademie Basel, ainsi qu’avec nombre de musiciens renommés comme Nikolai Gedda, Christoph Prégardien ou Ivan Monighetti.

    Il enregistre pour le label « Claves » une intégrale des oeuvres pour clarinette et piano du « Groupe de Six » avec le virtuose italien Davide Bandieri. Ce projet, intitulé « L’Esprit des Six » donne depuis lieu à de nombreux spectacles musico-littéraires, avec divers musiciens et comédiens invités.

    Il organise différents événements musicaux, s’engageant dans des projets originaux ou ouvrant des passerelles vers d’autres arts : opéra de poche en plein air, accompagnement de film muet, musique contemporaine, théâtre, photographie, lectures et œnologie. Il est directeur artistique du Week-End Musical de Pully, festival qu’il a cofondé en 2013.

  • Héléna Macherel
    Héléna Macherel

    Héléna Macherel, née en 1995 à Lausanne, commence la flûte traversière à l’âge de sept ans avec Béatrice Jaermann. Dès ses premières années, elle participe aux Concours des Jeunesses Musicales Suisses, dont elle est lauréate de plusieurs premiers prix.

    Alors âgée de quatorze ans, elle entre à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de José-Daniel Castellon. Cinq ans plus tard, elle y obtient un Master spécialisé Soliste.

    A la fin de ses études lausannoises, elle reçoit la bourse Fritz Bach, décernée à de jeunes musiciens. En 2014, elle se dirige vers des études à Berlin à la Hans Eisler Hochschule Musik dans la classe de Silvia Careddu, flûte solo au Wiener Symphoniker.

    Participant à de nombreuses masterclasses, elle a suivi des cours avec Sophie Cherrier, Juliette Hurel, Michel Moragues, Patrick Gallois à l’Accademia Chiggiana de Sienne, Emily Beynon et Emmanuel Pahud.

    Aimant voyager, elle se lance dans les concours internationaux, participant au Fifth International Competition Beijing (Chine), Everding International Flute Competition Munich (Allemagne), ou au Cimarosa International Competition Aversa (Italie). Ce dernier la mène en finale, tout comme le 47th Budapest International Flute Competition (Hongrie) puis c’est au EMONA International Competition (Slovénie) qu’elle gagne le premier Prix. En Octobre 2014, elle remporte le Prix Paul Streit du Concours International d’Interprétation de Genève (Suisse). Ainsi, elle a l’opportunité de se produire en soliste avec le Zürcher Kammer Orchester (ZKO) à la Tonhalle, avec l’Orchestre Symphonique de la Radio de Budapest, ainsi qu’avec le Danube Symphony Orchestra de la même ville. Elle reçoit aussi des engagements pour des récitals en Suisse, en France et en Slovénie. En 2014, elle obtient la Bourse Leenaards ainsi que la bourse culturelle Migros. Elle a été également soutenue par les fondations Irène Dénéréaz et Casino Barrière de Montreux. En dehors de ses activités flûtistiques, elle se passionne pour la composition et étudie le piano.

  • Lionel Andrey
    Lionel Andrey

    Lionel Andrey est un clarinettiste demandé, particulièrement dans le domaine de la musique de chambre. Il se produit régulièrement dans différents festivals et séries de concerts autant en Suisse qu’à l’étranger; par exemple au Davos Festival, au Swiss Chamber Music Festival à Adelboden, au Festival Label Suisse à Lausanne, à la Schubertiade d’Espace 2 et de nombreux autres.
    Ses récitals et concerts de musique de chambre sont enregistrés par les radios Espace 2 et SRF Kultur en Suisse, France Musique à Paris, Yle en Finlande, au Japon, etc…

    Il crée différentes oeuvres dont « Assonance 1b » de Michael Jarrell au Festival Lavaux Classique et « Tempest in a Tea Pot », oeuvre composée par le célèbre clarinettiste Charles Neidich.

    Avec son Trio Eclipse, il est lauréat de plusieurs concours dont le prestigieux « Osaka International Chamber Music Competition » au Japon en 2017 et le Concours de Musique de Chambre du Pour-cent Culturel Migros 2019 à Zürich. Parmi de nombreux futurs projets, le Trio Eclipse est invité à se produire au Lucerne Festival en août 2019.

    Lionel Andrey est également membre du Duo Arto, du quintette Reeds in Motion et du Quintette Eole.

    Lionel Andrey est invité à jouer en tant que première clarinette solo de l’Orchestre de la Radio Finlandaise à Helsinki et du Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande.

    Il joue également régulièrement avec différents orchestres en Suisse tels que l’Orchestre de chambre de Lausanne, le Musikkollegium Winterthur, le Camerata Bern, le Sinfonieorchester Basel, le Gstaad Festival Orchestra et de nombreux autres sous la direction de N. Järvi, S. Mälkki, J. Weilerstein, D. Boyd, M. Venzago, G. Bellincampi, etc…

    En 2014, il est lauréat de la bourse Friedl Wald, ainsi que de la bourse du Pour-cent culturel Migros pour les années 2015 et 2016.

    De 2014 à 2018, Lionel Andrey est co-organisateur du festival „Week-End Musical de Pully“.

    Lionel Andrey est né à Lausanne en Suisse en 1990. Il commence la clarinette à l’Ecole de Musique de Pully avec Yvan Tschopp.

    Il fait ses études à la Zürcher Hochschule der Künste dans la classe de Fabio di Càsola, puis à la Sibelius Academy d’Helsinki dans la classe de Harri Mäki. Il termine ensuite ses études à la Haute Ecole de Musique de Bâle dans la classe de François Benda.

Lieu

Grande Salle de la Maison Pulliérane
Grande Salle de la Maison Pulliérane

Date

vendredi 24 Avr 2015
Expired!

Heure

20:00 - 21:15

Concert d’ouverture – Musique française

Le festival s’ouvre sur un concert de musique française : À la flûte, Héléna Macherel, son frère Constantin au violoncelle, jeunes talents de Pully dont la carrière ne cesse de s’envoler. Ils partagent la scène avec les musiciens-organisateurs Lionel Andrey (clarinette) et Guillaume Hersperger (piano). Un programme entièrement français n’empêche pas la richesse et la diversité, bien au contraire. Vous entendrez :

> P. Gaubert : 1ère Aquarelle, pour flûte, violoncelle et piano
> C. Debussy : 1ère Rhapsodie, pour clarinette et piano
> A. Jolivet : Chant de Linos, pour flûte et piano
> F. Poulenc : Sonate, pour violoncelle et piano
> C. Saint-Saëns : Tarentelle, pour flûte, clarinette et piano

Durée du programme : 60 minutes.

La buvette sera ouvert à la fin du concert.

L’objectif du festival est de faire découvrir les plus jeunes musiciens, nous vous invitons donc à être présents pour le pré-concert de la harpiste Tjasha Gafner, à 19h30. Ouverture des portes 19h00.

Étiquettes :