Artistes

  • Camille Chappuis
    Camille Chappuis

    Camille Chappuis est chanteuse lyrique. Après une maturité gymnasiale en musique au Lycée cantonal de Porrentruy, elle complète un Bachelor en musicologie et anthropologie à l’Université de Fribourg. En 2014, elle obtient un Diplôme d’enseignement du chant à l’Institut de Ribaupierre (Lausanne), dans la classe de Ioana Bentoiu, avec qui elle se perfectionne toujours. Elle suit des masterclass avec Neil Semer (Bienne, Aub-Allemagne).

    Auparavant, elle se forme avec Alessandra Boër (Jura-Bienne) et Marivì Blasco (Séville). En 2005, elle participe à La Flûte Enchantée de Mozart dans le rôle du deuxième enfant sous la direction de Facundo Agudin (Moutier/Monte Carlo/Turin) puis collabore, par la suite, comme soliste et choriste avec Christophe Gesseney, Philippe Fallot, Etienne Ory, Michael Radulescu, Lukas Wanner, Facundo Agudin, Julien Laloux, Juan David Molano et Gabriel Wolfer dans le cadre des Tribunes Baroques.

    Elle séjourne à Amsterdam pour la création de Countryside Landscape (2012), un projet dirigé par le chorégraphe Thibault Maillard qui lui permet d’allier le langage du corps à celui de la voix dans un spectacle présenté à Amsterdam (Het Veem Theatre) et Utrecht (Spring Dance). Elle collabore régulièrement avec les pianistes Roger Duc, Jasna Jeremic, Michel Siegenthaler, Ulysse Fueter et Dagmar Clottu. Cela lui permet de présenter différents récitals dans la région du Jura suisse et en France.

    Elle dispense des leçons privées de chant et dirige différents choeurs a cappella. En 2013, elle fonde avec cinq artistes le collectif du STAMM STUDIO qui a pour but d’offrir un espace de résidence d’artistes et d’ouvrir un dialogue entre différentes disciplines.

    En 2015, elle crée l’Ensemble Alternances avec Carlyn Monnin et Julien Laloux.

  • Carlyn Monnin
    Carlyn Monnin

    Au terme de ses études auprès de l’Institut de Ribaupierre, école supérieure de musique à Lausanne, Carlyn Monnin obtient son diplôme d’enseignement du piano en 2006, dans la classe d’Enrico Camponovo. Parallèlement elle suit une formation de chant auprès de Zoé Dragotescu avec laquelle elle obtient son entrée en classe professionnelle, puis elle poursuit ses études de chant dans la classe de Bruno Corti jusqu’à l’obtention de son diplôme de capacité professionnelle au Conservatoire de Delémont en 2010.

    Etablie dès lors dans le Jura, Carlyn Monnin est professeur de chant et de piano à Porrentruy et membre de la Société Suisse de Pédagogie Musicale. Elle a l’oportunité de perfectionner sa voix auprès de professeurs tels que Alessandra Boër, Anne-Catherine Carega, Neil Semer et Brigitte Wohlfarth. En 2011, elle participe à la master-class d’opéra dans le cadre de l’Académie d’été internationale de Bienne avec Mathias Behrends comme metteur en scène.

    Régulièrement sollicitée comme soliste, Carlyn Monnin a chanté sous la direction de chefs tels que Michael Radulescu, Facundo Agudin, Dieter Wagner, Gabriel Wolfer, Lukas Wanner, Rodrigo Carneiro Da Silva, Julien Laloux. Elle a chanté à plusieurs reprises dans le cadre des Tribunes Baroques, entre autres pour le concert “”Détours ibériques”” avec l’organiste Jan Jansen Willem (concert enregistré et diffusé sur Espace 2), pour le tricentenaire de l’abbatiale de Bellelay ainsi que dans le cadre de l'””Académie internationale Bach”” sous la direction de Michael Radulescu. En 2014, elle a eu la chance de pouvoir chanter en duo avec le ténor libanais Eliya Francis lors de son passage en Suisse. Carlyn Monnin se produit aussi lors de concerts de musique de chambre, de récitals et à l’occasion de plusieurs messes et cultes festifs radiodiffusés pour la plupart.

    En 2015, elle crée l’Ensemble Alternances avec le chef d’orchestre Julien Laloux et sa collègue Camille Chappuis.

    Son répertoire s’étend du baroque au contemporain, en passant par la musique sacrée, l’oratorio, le lied et l’opéra.

    En qualité de pianiste, Carlyn Monnin accompagne plusieurs chorales, chanteurs ou instrumentistes. Elle a été pendant 8 ans la pianiste pour les répétitions du chœur “”Espace Choral”” sous la direction de Facundo Agudin.

    Parallèlement à ses multiples engagements musicaux, Carlyn Monnin s’adonne à la composition. Elle a écrit une messe pour chœur à capella en 2005 ainsi qu’un recueil pour piano en 2007, œuvres toutes deux éditées.

  • Ensemble Alternances – Direction Julien Laloux
    Ensemble Alternances – Direction Julien Laloux

    Ce nouvel ensemble est basé à Porrentruy. Créé sous l’impulsion des sopranos Carlyn Monnin, Camille Chappuis et du chef Julien Laloux, il fait alterner les effectifs féminins, masculins et mixtes, avec piano ou ensemble instrumental, dans une perspective d’originalité. Les chanteurs sont des professionnels ou choristes expérimentés, les musiciens tous professionnels.

    Les alternances se feront aussi au niveau du répertoire afin qu’interprètes et auditeurs puissent vivre une expérience renouvelée à chaque concert.

    Julien Laloux, direction

    Attiré très tôt par la musique, Julien Laloux a cherché d’emblée la polyvalence. Il étudie le piano, la flûte traversière, le chant et l’orgue et obtient, pour ce dernier instrument, un diplôme et un premier prix de virtuosité. Parallèlement, il se passionne pour la direction d’orchestre et de chœur, dont il ressort aussi lauréat. Il chante ensuite à l’Ensemble Vocal de Lausanne et suit des master classes auprès de Yuri Ahronovitch et Roberto Benzi. De belles et importantes rencontres, Daniel Roth et Ton Koopman, jalonnent son parcours.

    Il se tourne ensuite vers des œuvres rarement jouées en alternance avec les grandes œuvres du répertoire et donne régulièrement des concerts comme soliste, accompagnateur et chef. Ce qui l’amène à diriger, entre autres, l’Ensemble Baroque du Léman, l’Orchestre de Chambre de Lausanne, l’Orchestre de Chambre de Kazan, le Sinfonietta de Lausanne et Die Freitagsakademie (Bern). En explorateur infatigable des deux mondes vocal et instrumental, Julien Laloux partage avec le public la grâce de moments musicaux toujours renouvelés. Riche de l’expérience acquise lors des concerts comme de sa fructueuse rencontre avec Michel Corboz, Julien Laloux aime à éveiller l’émotion et à la faire passer.

    En plus de l’Ensemble Alternance, il dirige l’Ensemble vocal Arpège et les Chœurs HEP à Lausanne.

  • Ulysse Fueter
    Ulysse Fueter

    Ulysse Fueter commence l’apprentissage du piano à l’âge de 10 ans à l’École Jurassienne et Conservatoire de Musique. A l’âge de 16 ans, en 2010, il se découvre une passion pour l’instrument, qui jusque là n’avait été qu’un loisir.

    Il entre dans la classe de Roger Duc, pianiste et pédagogue jurassien, qui l’encourage à continuer dans cette voie. Durant la même année, il remporte les premiers prix des concours d’interprétation musicale du Lycée cantonal de Porrentruy, où il étudie, et de la Société Suisse de Pédagogie Musicale section Bienne-Jura.

    A l’obtention de sa maturité gymnasiale en 2011, il entre dans la classe de Paul Coker à la Haute Ecole de Musique de Genève, où il obtient son Bachelor et poursuit aujourd’hui ses études afin d’obtenir un Master de Pédagogie.

    Durant son cursus, il a la chance de suivre des cours de musique de chambre avec Gerardo Vila, ainsi que de nombreuses masterclasses avec des pianistes comme Dominique Merlet, Björn Lehmann, Pascal Sigrist, ou Gottlieb Wallisch.

    Passioné de musique chorale, Ulysse Fueter a la chance de collaborer avec de nombreux choeurs, sous la baguette de chefs comme Jean-Pierre Voisard, Facundo Agudin, Julien Laloux ou encore Léonie Renaud.

Lieu

Eglise du Prieuré
Eglise du Prieuré

Date

samedi 23 Avr 2016
Expired!

Heure

16:00 - 17:00

Ensemble Alternances – Songe pour voix de femmes

Rêve ou réalité ?

Le nouvel Ensemble Alternances et son chef, Julien Laloux, posent la question et laisseront la musique y répondre le 23 avril à l’Eglise du Prieuré. Encadré par la famille Mendelssohn, ce voyage au pays de l’illusion emmènera les auditeurs de l’univers féerique du Songe d’une nuit d’été de Shakespeare à la légèreté éphémère du prologue du Faust II de Goethe. Ce dernier dédicaça un feuillet de son œuvre à Felix Mendelssohn en le nommant “… le puissant et doux maître du piano.” Cet instrument sera justement au centre du concert, comme soliste, ainsi que comme soutien à toutes les explorations du chœur de femmes.

Felix Mendelssohn ouvrira donc les feux avec la fascinante musique de scène pour le Songe et son monde illusoire. Tout aussi insaisissable, le climat des quatre pièces suivantes – de Léo Delibes – apportera une touche francophone au programme. Une autre facette de l’éphémère sera évoquée au travers de l’univers tsigane de trois pièces de Robert Schumann.

Et pour finir, le nouveau monde créé par les elfes pour sortir Faust de sa dure réalité de vie, permettra au public de découvrir la musique de la sœur de Felix, Fanny Mendelssohn. Une occasion de faire “sortir de l’ombre” cette talentueuse compositrice.

Carlyn Monnin et Camille Chappuis seront les solistes principales de ce concert et Ulysse Fueter donnera vie à la redoutable partie pianistique.

Étiquettes :