Artistes

  • Constantin Macherel
    Constantin Macherel

    Constantin Macherel, né en 1991, commence l’étude de son instrument vers l’âge de six ans. Il intègre rapidement le Conservatoire de Lausanne, tout d’abord dans la classe de violoncelle de Marc Järmann, puis Susan Rybicki-Varga et obtient son Bachelor in Arts en 2012.

    Dès lors, Il étudie avec Ivan Monighetti à la Musik Akademie Basel où il obtient le Master Performance en juin 2014. Ces deux ans d’étude avec ce grand maître marqueront profondément sa vision de la musique. Il termine actuellement son Master spécialisé soliste à la Zürcher Hochschule der Künste (ZHdK), dans la classe de Raphael Wallfisch.

    Il se perfectionne également avec Natalia Gutman, David Geringas, Karina Georgian, Giovanni Sollima. Constantin Macherel gagne plusieurs 1er prix aux finales du « Concours des Jeunesses Musicales Suisses », ainsi que le prix SUISA.

    En Novembre 2012, remporte le 1er prix du « Schweizer Solisten-Vorspiel » pour son interprétation du concerto de R. Schumann pour violoncelle avec l’Aargauer Symphonie Orchester (ASO). En 2013, il gagne le prestigieux prix de la « Fondation Leenaards » pour les jeunes artistes.

    Ses activités musicales sont notamment soutenues par les fondations : Fritz Gerber Stiftung, Schenk für junge Solisten, Nicati-de Luze, Irène Denéréaz, Casino Barrière de Montreux et plusieurs mécènes. Constantin s’est produit en soliste, en musique de chambre en Suisse, France, Allemagne, Italie, Autriche, Hollande, Tchéquie. Il se produit entre autre, début avril 2016 comme soliste avec le Karlsbad Sinfonie Orchester. Il consacre le reste de son activité à la sonate.

    Il joue dans des cadres tels que Cully Classique, Ensemble en Scène, Apeldoorn chamber music festival, Musique et Prodige, le Week-end musical de Pully, Celloclassics, Festival Tibor Varga, Concerts classiques Morges etc. Il partage la scène avec des musiciens renommés tels que Cédric Pescia, Gérard Wyss, Martijn Willers, Nurit Stark, Ilan Gronich, François Benda, Caroline Melzer, Hans Egidi. Il joue également depuis plusieurs années avec le pianiste Guillaume Hersperger notamment dans des évènements originaux et atypiques.

    Constantin a la chance de jouer un instrument historique anglais de Joseph Hill datant de 1770-1780.

    Outre son activité d’interprète, il est également passionné par la composition et écrit ses premières pièces en 2005. Depuis, il étudie ce domaine avec des compositeurs tels que William Blank, Georg Friedrich Haas et Caspar Johannes Walter. Il écrit des pièces tout autant, pour instrument solo, duo, que quatuor ou ensemble orchestral.

    Ses pièces ont été exécutées en concert à plusieurs reprises. Récemment, il reçoit la commande d’une pièce pour harpe solo de la harpiste Tjasha.

  • Guillaume Hersperger
    Guillaume Hersperger

    Pianiste suisse, né à Lausanne, Guillaume Hersperger étudie la musique depuis l’âge de cinq ans. De ses parents mélomanes il reçoit, tout comme sa soeur et ses deux frères, un goût et une curiosité pour divers genres musicaux et formes artistiques. En 1980, il commence l’étude du piano au Conservatoire de Lausanne avec Denyse Rich, pédagogue rigoureuse et avisée qui le recommande à Christian Favre, qu’il suivra durant toutes ses études professionnelles jusqu’à un premier prix de virtuosité (1997). Puis de 1998 à 2000, il suit l’enseignement d’Ulrich Koella à la Musikhochschule de Zürich-Winterthur, en accompagnement du Lied et musique de chambre.

    Très vite, le piano s’impose à lui comme un moyen idéal de rencontres et d’expériences nouvelles, à l’opposé de l’image d’instrument de solitaire qu’on lui attribue généralement. Parallèlement, il se découvre une vocation pour l’enseignement : une autre forme d’échange liée au piano à laquelle il consacre une grande partie de son activité professionnelle. Il enseigne au Conservatoire de Lausanne, où il occupe également la fonction de Doyen des classes de piano, orgue et clavecin depuis 2017.

    Au cours de sa carrière, il se produit sur scène avec son frère Etienne, baryton, avec le violoncelliste Constantin Macherel, le contrebassiste Marc-Antoine Bonanomi et les violonistes Gilles Apap ou Alexander Grytsayenko, ainsi qu’avec différentes formations de musique de chambre. En 2010, il enregistre une série d’oeuvres de jeunesse pour piano solo de Brahms. Il collabore en qualité de pianiste-accompagnateur avec l’HEMU de Lausanne, la Musik Akademie Basel, ainsi qu’avec nombre de musiciens renommés comme Nikolai Gedda, Christoph Prégardien ou Ivan Monighetti.

    Il enregistre pour le label « Claves » une intégrale des oeuvres pour clarinette et piano du « Groupe de Six » avec le virtuose italien Davide Bandieri. Ce projet, intitulé « L’Esprit des Six » donne depuis lieu à de nombreux spectacles musico-littéraires, avec divers musiciens et comédiens invités.

    Il organise différents événements musicaux, s’engageant dans des projets originaux ou ouvrant des passerelles vers d’autres arts : opéra de poche en plein air, accompagnement de film muet, musique contemporaine, théâtre, photographie, lectures et œnologie. Il est directeur artistique du Week-End Musical de Pully, festival qu’il a cofondé en 2013.

  • William Dutton
    William Dutton

    William Dutton est né en 1995 à Leeds, Royaume-Uni. A 3 ans, il exprime le souhait de jouer du violon et prend des leçons dès l’âge de 4 ans. En 2004, son talent est reconnu par le virtuose Kazakh Marat Bisengaliev qui l’invite avec son épouse Vassilia comme élève. Il étudie ensuite avec Raimonda Koço à Leeds.

    En 2008, William est reçu à la Yehudi Menuhin School, où il étudie avec Lutsia Ibragimova. Pendant ses études, il se produit à la fois comme soliste et comme chambriste. Il se distingue particulièrement lors d’une représentation du Quintet en Do Majeur de F. Schubert en 2013 dans lequel il tient la partie de premier violon. Il est par ailleurs premier alto solo de l’Orchestre de la Yehudi Menuhin School (YMS) au Menuhin Festival de Gstaad, où il a le privilège de jouer sur l’alto Testore de Lord Menuhin. En Novembre 2013, William est violon solo de l’orchestre YMS pour une tournée en Hollande, pendant laquelle l’orchestre accompagne les finalistes du Concours international de piano Youri Egorov à La Haye et à Amsterdam.

    Pendant ses études à la Yehudi Menuhin School, William a travaillé auprès d’artistes tels que Heinrich Schiff, Jeremy Menuhin, Alina Ibragimova, Valeriy Sokolov, Charlie Siem et Paul Watkins. Il a joué dans des salles telles que la salle Menuhin, le Royal Festival Hall, le Barbican, Wigmore Hall, Cadogan Hall et The Mansion House. En Avril 2014, il remporte la finale des cordes du concours BBC Young Musician of the Year.

    En Avril 2013 William est invité comme soliste à la conférence de l’ESTA (European String Teachers Association).

    En février 2014 il interprète le Concerto pour violon en mi mineur de F. Mendelssohn avec l’Orchestre Symphonique de Brighton, sous la direction de Barry Wordsworth. La même année, il joue au Interlakner Musikfestwochen à Berne où Vladimir Ashkenazy accorde un prix à la Yehudi Menuhin School.

    En 2015, William donne une série de récitals à Londres, dont un concert à l’église St James Piccadilly, parrainé par la Fondation Talent Unlimited. Il se produit également aux festivals Beaminster et Northern Aldborough, à l’église St James de Londres et au Théâtre des Variétés à Monaco. En octobre, il jouera également le Concerto pour violon en mi mineur de Mendelssohn avec la Manchester Camerata à Harrogate.

    Actuellement, William se perfectionne à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de violon de Svetlana Makarova et Pavel Vernikov.

    William joue sur un violon de Crémone datant de 1731 aimablement prêté par Jonathan Sparey. Cet instrument était précédemment joué par Michael Rabin.

Lieu

Grande Salle de la Maison Pulliérane
Grande Salle de la Maison Pulliérane

Date

samedi 23 Avr 2016
Expired!

Heure

20:00 - 21:00

PУССКАЯ ДУША – L’Âme russe

La vocation du Week-End Musical est de promouvoir les jeunes talents.

Constantin Macherel est déjà un habitué du festival : présent lors des trois précédentes éditions, il aura à coeur de montrer au public sa progression fulgurante. Et William Dutton, benjamin des artistes de nos concerts principaux, est, à 20 ans, un artiste déjà accompli, récompensé par un prix de la BBC. Il travaille avec Pavel Vernikov et Svetlana Makarova, à la Haute Ecole de Musique de Lausanne.

Guillaume Hersperger, directeur artistique du festival, complètera ce trio. Au programme, de la musique russe, de Rachmaninov à Chostakovitch, en passant par l’incroyable “Grand duo” de Galina Ustvolskaya.

Étiquettes :