Artistes

  • Georges Schwizgebel
    Georges Schwizgebel

    Le cinéaste d’animation Georges Schwizgebel est l’auteur d’une œuvre remarquable, l’une des plus originales de la création contemporaine. D’une grande virtuosité, son travail se caractérise par une approche narrative ludique et un formalisme spectaculaire intégrant des considérations picturales et musicales. Son court métrage Le vol d’Icare (1974) amorce une carrière riche de 19 films qui feront l’objet de rétrospectives nombreuses et lui vaudront de nombreux prix dans les festivals internationaux (Cannes, Annecy, Zagreb, Hiroshima, Stuttgart, Ottawa et Espinho, notamment). La course à l’abîme (1994) est ainsi régulièrement cité par les spécialistes comme l’un des meilleurs films d’animation de tous les temps. Son film Erlkönig a obtenu le prix suisse du cinéma en 2015 et en 2017 Georges Schwizgebel reçoit le Cristal d’honneur du festival d’Annecy.

  • Louis Schwizgebel
    Louis Schwizgebel

    Né à Genève en 1987 dans une famille d’artistes suisse et chinoise, Louis Schwizgebel est décrit comme un « insightful musician » par le New York Times et « already one of the great masters of the piano » par Res Musica. À l’âge de dix-sept ans, il remporte le Concours international de musique de Genève et, deux ans plus tard, les « Young Concert Artists International Auditions » à New York. En 2012, il obtient le deuxième prix au concours international de piano de Leeds et en 2013 il est nommé « BBC New Generation Artist ».

    Louis Schwizgebel a joué avec de nombreux orchestres à travers le monde ; London Philharmonic, BBC Symphony, Oslo Philharmonic, Wiener Symphoniker, Orchestre National de Lyon, Orchestre de la Suisse Romande, les orchestres Zurich Tonhalle, Nagoya, Shanghai Philharmonic et Macao, l’Utah Symphony ou l’Orchestre de St. Luke (NYC). En 2014 il a fait ses débuts aux BBC Proms de Londres avec une performance télévisée éblouissante du premier Concerto de Prokofiev. Il a travaillé avec des chefs d’orchestre tels que Dutoit, Elder, Gardner, Gražynite-Tyla, Fischer, Luisi, Weilerstein, Shani, Ticciati, Slatkin, Langrée, Takacs-Nagy, de la Parra, Gaffigan, Rouvali et Gabel, entre autres.

    Louis Schwizgebel se produit régulièrement en Suisse, son pays natal, à la fois en récital et avec des orchestres symphoniques ou de chambre; il a joué dans les grands festivals, dont le Progetto Martha Argerich, le Menuhin Festival de Gstaad, le festival de Verbier et en 2016 il a fait ses débuts au Festival de Lucerne. Parmi les récitals récents il a joué au Wigmore Hall de Londres, International Piano Series (Londres), Klavierfest Ruhr, Rheingau Festival, Fribourg International Piano Series, Herkulesaal de Munich, Rudolfinium Hall de Prague, Stockholm Piano Series, en tournée à Hong Kong et en Chine, y compris à Pékin et Shanghai. Au festival de piano de Lille il a joué en accompagnant un film de son père, le réalisateur Georges Schwizgebel, dans un programme combinant musique et animation, avec des œuvres de Chopin et Schubert. Il joue régulièrement de la musique de chambre, Louis Schwizgebel a fait ses débuts à Amsterdam au Concertgebouw dans un programme de trio avec Narek Hakhnazaryan et Benjamin Beilman lors des Robeco Summer Concerts 2017, et cet automne il se produira en récital avec Renaud Capuçon.

    Les points forts de la saison 17/18 de Louis Schwizgebel incluent des débuts au Mexique et au Brésil avec respectivement l’Orchestre de Mineria et l’Orchestre symphonique de Sao Paulo, en Europe le Frankfurt Radio Symphony, l’Orchestre National des Pays de la Loire, les orchestres Bournemouth Symphony et Slovak Philharmonic, aux États-Unis les orchestres symphoniques de la Floride et Milwaukee. Il reviendra à Leeds avec la BBC Philharmonic et jouera de nouveau avec le Munich Symphony. En récital, il fera ses débuts à la Fondation Musashino à Tokyo, et se produira au Royaume-Uni, en Allemagne, en Suisse et en France.

    Louis Schwizgebel enregistre pour Aparté et a très récemment publié un disque comprenant les Sonates D845 et D958 de Schubert. Son enregistrement des Concertos pour piano 2 et 5 de Saint-Saens avec le BBC Symphony Orchestra a reçu une critique élogieuse du BBC Music Magazine décrivant son jeu comme “magnifiquement chantant et merveilleusement délicat”. De son enregistrement des premier et deuxième concertos pour piano de Beethoven avec le London Philharmonic Orchestra, le magazine Gramophone a décrit la performance de Louis Schwizgebel comme un «récit magnifiquement nuancé» et son disque, Poems, avec des œuvres de Ravel, Liszt, Holliger et Schubert, a reçu quatre étoiles par le Fono Forum d’Allemagne qui a salué Schwizgebel comme “”un véritable virtuose, un jeune génie animé avec une réelle profondeur””.

    Louis Schwizgebel a étudié avec Brigitte Meyer à Lausanne et Pascal Devoyon à Genève et à Berlin, plus tard à la Juilliard School avec Emanuel Axe et Robert McDonald et à la London’s Royal Academy of Music avec Pascal Nemirovski. Il vit actuellement à Londres.

    Louis Schwizgebel est reconnaissant du soutien reçu du Pourcent culturel Migros, de la Fondation Hans Wilsdorf, de la Fondation Leenaards, du Mozart Gesellschaft Dortmund et de la Fondation Animato.

Lieu

Grande Salle de la Maison Pulliérane
Grande Salle de la Maison Pulliérane

Date

vendredi 04 Mai 2018
Expired!

Heure

19:30 - 21:00

Concert d’ouverture

On ne présente plus Louis Schwizgebel, dont la carrière internationale est déjà si impressionnante qu’on en oublie parfois qu’il n’a que trente ans. Artiste à la précocité rare – diplôme de soliste à quinze ans, 2ème prix du Concours de Genève à dix-sept ans – voilà bien longtemps qu’il n’est plus considéré comme un « jeune pianiste » mais comme un artiste de premier plan, d’une totale maturité.

Invité d’honneur cette année à Pully, il propose un récital réunissant deux compositeurs voisins chronologiquement et pourtant diamétralement opposés par le style et l’approche pianistique. Aux 4 impromptus opus 142 de Franz Schubert répondront les 24 préludes de Frédéric Chopin.

En résonance avec la « journée Familles de musiciens » de la dernière édition, et pour jeter des ponts entre les diverses formes d’expression artistique, nous avons souhaité inviter Georges Schwizgebel, père de Louis et cinéaste d’animation mondialement reconnu. Son court métrage « Erlkönig » sur la musique de Schubert (redoutablement arrangée pour piano seul par Franz Liszt) sera projeté en final du récital et accompagné en direct par le virtuose. Un moment d’une puissance dramatique et poétique qui devrait vous marquer durablement.

Étiquettes :