Gypsy jazz sessions by Baiju Bhatt & friends

Initiées en 2017 dans le cadre du Cully Jazz Festival, les Gypsy Jazz Sessions présentent, dans des formations inédites, la jeune génération du swing gitan. Réunis par le violoniste Baiju Bhatt, des musiciens de Suisse et de Paris, capitale mondiale du style, vous invitent à les rejoindre sur scène pour “faire le bœuf “, et recréer le temps d’un soir l’ambiance magique des nuits du Saint-Germain-des-Prés des années folles. À l’occasion du WEMP 2019, le groupe sera rejoint notamment par Guillaume Juhel, entendu aux côtés de la chanteuse ZAZ, et le grand Gilles Apap qui viendra apporter sa touche unique à la jam session. Une ambiance chaleureuse et spontanée, pour un rendez-vous incontournable des férus de jazz manouche !

Avec :
Baiju Bhatt, violon
Gilles Apap, violon
Baptiste Ferrandis, guitare
Guillaume Juhel, guitare
Thomas Posner, contrebasse

Étiquettes :

Date

samedi 04 Mai 2019
Expired!

Heure

21:30 - 23:45

Lieu

Foyer de la Maison Pulliérane
Foyer de la Maison Pulliérane

Artistes

  • Baiju Bhatt
    Baiju Bhatt

    Baiju Bhatt découvre le violon à l’âge de six ans, et accomplit jusqu’à ses 20 ans des études de musique classique, au Conservatoire de Lausanne. C’est par le biais du piano qu’il découvre le jazz, mais très vite, c’est avec son violon qu’il swingue dans les bars de la région romande et d’ailleurs. Élève du violoniste jazz Pierre Blanchard, il entre en 2009 à la Haute École de Musique de Lausanne, en section jazz, ce qui lui donne l’occasion d’étudier le violon avec Mario Forte et Christine Sörensen, les musiques improvisées, la composition et l’arrangement avec des musiciens tels qu’Emil Spanyi, Jeff Baud et Robert Bonisolo, ainsi que la pédagogie musicale avec Tina Strinning.

    Toujours avide de nouveaux horizons musicaux, Baiju Bhatt a également étudié avec les grands violonistes jazz actuels tels Didier Lockwood et Jean Luc Ponty, et avec des musiciens indiens, ce qui l’amène à jouer en décembre 2010 pour la Princesse de Jaipur avec son père, le sitariste Pandit Krishna M. Bhatt, et à fonder en 2011 le Red Moon Collective, projet international mêlant jazz, rock, et musiques populaires et traditionnelles d’Inde et d’ailleurs (projet primé par la HEMU, parmi les “Best Swiss Jazz Bachelors” et en tournée suisse en 2012).

    Outre ses concerts de jazz avec les groupes de swing manouche de Suisse et de Paris (Gypsy Galaxy, Cat-a-Strophe, 36 rue du Swing, Gypsy Bop Combo, etc.), Baiju Bhatt parcourt depuis 2010 les scènes du monde entier (Montreux Jazz Festival, Paleo Festival et Cully Jazz Festival en Suisse, Saptak Festival d’Ahmedabad en Inde, Brooklyn Raga Massive de New York, Tehran Fajr Festival en Iran, Torino Jazz Festival en Italie, RPAH de San Francisco, Festival Jazz à Carthage en Tunisie, Omsk Philharmony en Russie, Sunside/Sunset et Les Petits Joueurs à Paris, entre autres) avec les virtuoses frères tunisiens Amine & Hamza Mraihi – The Band Beyond Borders, le groupe de pop-rock celtique Anach Cuan, ou en temps qu’artiste invité.

    Il tourne aujourd’hui avec son dernier projet en date, Red Sun, un quintet à la croisée du jazz, du rock et des musiques du monde, basé sur ses propres compositions et arrangements (également primé par la HEMU, et programmé notamment au Festival Label Suisse 2016). Baiju s’établit en 2014 à Paris afin de susciter des échanges entre sa région romande natale et la capitale mondiale du jazz manouche. Il co-fonde en 2015 les ensembles internationaux Gypsy Galaxy (Paris-Lyon-Lausanne) et Cat-a-Strophe ! (Los Angeles- Paris), autour du jazz manouche. Il reçoit le soutien de la Fondation ABpi en 2015, et celui de la Fondation Dénéréaz et de la Fondation Engelberts en 2016.

  • Gilles Apap
    Gilles Apap

    Gilles Apap est apprécié pour ses interprétations virtuoses d’œuvres clés du répertoire classique, autant que pour l’intérêt qu’il porte à la musique traditionnelle comme le Fiddle irlandais, la musique tzigane, l’American Old-Time ou la musique traditionnelle de l’Inde. Il les interprète avec la même passion, la même joie et la même intensité que celles de Bach, Mozart, Ravel ou Enesco.

    Né en Algérie en 1963, il a grandi à Nice où il a été l’élève d’André Robert, de Gustave Gaglio (Conservatoire de Nice) et Veda Reynolds (CNSM de Lyon). Il achève sa formation avec distinction à l’âge de 19 ans et se rend aux USA pour suivre des cours au Curtis Institute avant de prendre le poste de Premier Violon à l’Orchestre Symphonique de Santa Barbara (jusqu’en 2003).

    En 1985, il remporte le Premier Prix de Musique Contemporaine au Concours International Yehudi Menuhin. Une relation amicale et sincère se développe alors entre les deux artistes et ils travaillent ensemble sur un projet de film produit par Arte et dédié à Mozart et son troisième concerto pour violon dirigé par Yehudi Menuhin. Malheureusement celui-ci décède quelques jours avant le début du tournage et c’est Gilles Apap qui termine le film « in Memoriam Sir Yehudi Menuhin ». Ce film est régulièrement diffusé sur les chaînes de télévision européennes.

    Gilles Apap se produit comme soliste et chef d’orchestre en Amérique du Nord et du Sud mais aussi dans la plupart des pays d’Europe. Il joue dans de grands festivals internationaux : Tokyo, Adelaïde (Australie), Paleo (Suisse), Mito (Italie), Rheingau, Ludwigsburg, Dresde, Würzburg (Allemagne). Il a bâti une relation privilégiée avec le Nordic Chamber Orchestra (Suède) avec qui il se produit deux fois par an comme chef et soliste.

    En 2002, il crée « COLORS OF INVENTION » ensemble avec lequel il tourne dans le monde entier. Ce quatuor réunit autour de Gilles Apap : Myriam Lafargue (accordéon), Ludovit Kovac (Cymbalum) et Philippe Noharet (contrebasse). En 2018 Gilles Apap, Colors of Invention et Dana Ciocarlie créent le concert-spectacle VOYAGE EN ORIENT-EXPRESS écrit par Hélène Thiébault, et incluant une création lumière de Begoña Garcia Navas et une création sonore de Claire Thiébault.

    Gilles Apap joue aussi régulièrement avec le « MEDUOTERAN TRIO » qui réunit Srdjan Vukasinovic, accordéon ; Taylan Arikan, saz/baglama et Gilles Apap, violon, autour de musiques serbe, turque, irlandaise, Bartok, Sarasate, Piazzollla, …
    ARTE a d’ores et déjà consacré à Gilles Apap deux films réalisés par Bruno Monsaingeon. En 2003, le Bayerischer Rundfunk et Arte en réalisent un troisième tourné aux USA et en Inde et intitulé « Apap Masala – Voyage au bout de l’Archet » paru en DVD.
Un documentaire ainsi qu’un concert filmé dans son intégralité — le Concerto de Beethoven, avec le Nordic Chamber Orchestra — sont disponibles en ligne sur la chaîne Classicall.tv

    Passionné par la transmission et la pédagogie, Gilles Apap donne des master-classes dans le monde entier : Bloomington, Boston (USA), Kronberg (Allemagne), Gstaad (Suisse), Venice Music Masters (Italie), Keishet Eilon (Israel) et bien sûr en France auprès de nombreux conservatoires.

    Gilles Apap enregistre d’abord pour SONY Classical avant de fonder en 1999 son propre label Apapaziz Productions pour lequel il a déjà enregistré huit CDs. « Sans orchestre » avec les Colors of Invention a été acclamé lors de sa présentation à Berlin dans la Kammermusiksaal de la Philharmonie en 2009.

    Au cours de la saison 2018-2019, Gilles APAP jouera avec orchestre les deux Rhapsodies de BARTOK, le Concerto de BEETHOVEN, les Quatre Saisons de VIVALDI, les Concertos n° 3 & 5 de MOZART, Fratres d’Arvo PÄRT, le Concerto de TCHAÏKOVSKI, de nombreux concerts en musique de chambre, et un récital violon seul « Bach to the Fiddle ».

    Contact :
    PHARES
    +33 6 10 18 86 90
    helene.thiebault@phares.cc

Categories