Artistes

  • Felix Froschhammer
    Felix Froschhammer

    Né à Munich, Felix commence le violon à l’âge de 7 ans avec Olga Voitova. Trois ans plus tard, il fait ses débuts en solo avec le Münchner Rundfunkorchester, puis il reçoit la prestigieuse bourse “Bayerischer Musikfonds”, lui permettant d’étudier avec Pierre Amoyal à la Haute Ecole de Musique de Lausanne et plus tard avec Salvatore Accardo. Diplômé du Master de soliste en 2007 avec les plus hautes distinctions, il reçoit plus tard un prix spécial du Sinfonietta de Lausanne qui récompense l’ensemble de sa réussite professionnelle.

    Actuellement premier violon du casalQuartett, violon solo de l’Ensemble Symphonique Neuchâtel et du Sinfonietta de Lausanne, Félix se produit également en tant que soliste avec un répertoire large et varié ainsi que dans le groupe Tri i Dve, ensemble spécialisé dans les musiques des Balkans. En duo avec sa soeur Julia, il remporte le prix du concours international Wolfgang Jacobi de Musique de Chambre du 20ème siècle. Il joue également en tant que membre permanent dans la Camerata de Lausanne (fondée par Pierre Amoyal) en Europe, Asie et Russie et joue en solo avec ce dernier les doubles concertos de Bach et Vivaldi.

    Il se produit également dans de prestigieux festivals tels que le Lucerne Festival, Salzburger Festspiele, Rheingau Festival, Gstaad Menuhin, le Styriarte Graz, Schwetzinger SWR, Haydnfestspiele Eisenstadt, Murten Classics, le Bodensee et le Lavaux Classic Festival, et joue sur des scènes de renommées mondiales à Tokyo, Shanghai, Bangkok, Moscou, Singapour, Lucerne, Milan et Paris. Ses performances ont également été retransmises par les radios et chaines de télévision telles que Radio France, Bayerischer Rundfunk, Österreichischer Rundfunk, Südwestdeutscher Rundfunk, Deutschlandfunk, Radio Suisse Romande Espace 2, France 2, Arte TV et Mezzo.

    Felix enregistre sous le label “Tokyo Camerata” et “Warner Classics” avec la Camerata de Lausanne, et également sous le label “ArcoDiva” des duos pour violon et violoncelle. Plus récemment, il a enregistré avec le casalQuartett des quatuors de Titz, Glasunov et Tchaikovsky chez le Label “SoloMusica” qui a reçu d’excellentes critiques et a été récompensé par plusieurs prix (Pizzicato Award Luxembourg et nommé pour le “Preis der deutschen Schallplattenkritik“ et l’ICMA).

    Afin d’ouvrir de nouveaux horizons et de partager sa passion pour la musique avec d’autres artistes et leur public, Félix prend la direction artistique du Festival du Jura à partir de l’année 2018.

  • Guillaume Hersperger
    Guillaume Hersperger

    Pianiste suisse, né à Lausanne, Guillaume Hersperger étudie la musique depuis l’âge de cinq ans. De ses parents mélomanes il reçoit, tout comme sa soeur et ses deux frères, un goût et une curiosité pour divers genres musicaux et formes artistiques. En 1980, il commence l’étude du piano au Conservatoire de Lausanne avec Denyse Rich, pédagogue rigoureuse et avisée qui le recommande à Christian Favre, qu’il suivra durant toutes ses études professionnelles jusqu’à un premier prix de virtuosité (1997). Puis de 1998 à 2000, il suit l’enseignement d’Ulrich Koella à la Musikhochschule de Zürich-Winterthur, en accompagnement du Lied et musique de chambre.

    Très vite, le piano s’impose à lui comme un moyen idéal de rencontres et d’expériences nouvelles, à l’opposé de l’image d’instrument de solitaire qu’on lui attribue généralement. Parallèlement, il se découvre une vocation pour l’enseignement : une autre forme d’échange liée au piano à laquelle il consacre une grande partie de son activité professionnelle. Il enseigne au Conservatoire de Lausanne, où il occupe également la fonction de Doyen des classes de piano, orgue et clavecin depuis 2017.

    Au cours de sa carrière, il se produit sur scène avec son frère Etienne, baryton, avec le violoncelliste Constantin Macherel, le contrebassiste Marc-Antoine Bonanomi et les violonistes Gilles Apap ou Alexander Grytsayenko, ainsi qu’avec différentes formations de musique de chambre. En 2010, il enregistre une série d’oeuvres de jeunesse pour piano solo de Brahms. Il collabore en qualité de pianiste-accompagnateur avec l’HEMU de Lausanne, la Musik Akademie Basel, ainsi qu’avec nombre de musiciens renommés comme Nikolai Gedda, Christoph Prégardien ou Ivan Monighetti.

    Il enregistre pour le label « Claves » une intégrale des oeuvres pour clarinette et piano du « Groupe de Six » avec le virtuose italien Davide Bandieri. Ce projet, intitulé « L’Esprit des Six » donne depuis lieu à de nombreux spectacles musico-littéraires, avec divers musiciens et comédiens invités.

    Il organise différents événements musicaux, s’engageant dans des projets originaux ou ouvrant des passerelles vers d’autres arts : opéra de poche en plein air, accompagnement de film muet, musique contemporaine, théâtre, photographie, lectures et œnologie. Il est directeur artistique du Week-End Musical de Pully, festival qu’il a cofondé en 2013.

  • Laura Sanchez Batalla
    Laura Sanchez Batalla

    Laura Sanchez Batalla commence ses études musicales à l’âge de 8 ans au conservatoire de Cáceres, sa ville natale. Elle intègre ensuite le conservatoire supérieur de musique de Cordoue (Andalousie) et y obtient son Bachelor chez Alvaro Campos et Francisco Herrador. Après un post grade au Liceu de Barcelone avec Peter Thiemann, elle rentre à l’HEM de Génève où elle obtiens le diplôme en Master d’interprétation et Master en pédagogie dans la classe de Denis Severin et l’obtient avec succès. Elle enseigne actuellement à l’école de musique du Mont-sur-Lausanne.

    Durant ses études, Laura joue en tant que stagiaire avec l’Orchestre Symphonique d’Extremadura pendant 3 ans. Elle fut également membre permanent des orchestres des jeunes telles que cela de Catalunya ou Castellón, et premier violoncelle solo à l’orchestre des jeunes d’Extremadura. Elle remporte également le premier prix du cinquième concours des jeunes musiciens d’Extremadura en 2003. Elle reçoit par ailleurs l’enseignement de professeurs tels que Lluis Claret, Damian Martinez, Johannes Goritzsky, Daniel Grosgurin et María de Macedos.

    Actuellement, Laura est professeur de violoncelle à l’International School of Lausanne, à l’école de musique de Villeneuve et au College Musical à la Chaux de Fonds. Elle joue dans diverses orchestres en Suisse comme CHAARTS (Zurich) ESN (Neuchatel), Capella dei Giovanni (Basel) Camerata de Lausanne. Elle participe dans des diverses festivals tels qu’à Boswil (Suisse) ou festival Les Palets (France).

  • Lionel Andrey
    Lionel Andrey

    Lionel Andrey est un clarinettiste demandé, particulièrement dans le domaine de la musique de chambre. Il se produit régulièrement dans différents festivals et séries de concerts autant en Suisse qu’à l’étranger; par exemple au Davos Festival, au Swiss Chamber Music Festival à Adelboden, au Festival Label Suisse à Lausanne, à la Schubertiade d’Espace 2 et de nombreux autres.
    Ses récitals et concerts de musique de chambre sont enregistrés par les radios Espace 2 et SRF Kultur en Suisse, France Musique à Paris, Yle en Finlande, au Japon, etc…

    Il crée différentes oeuvres dont « Assonance 1b » de Michael Jarrell au Festival Lavaux Classique et « Tempest in a Tea Pot », oeuvre composée par le célèbre clarinettiste Charles Neidich.

    Avec son Trio Eclipse, il est lauréat de plusieurs concours dont le prestigieux « Osaka International Chamber Music Competition » au Japon en 2017 et le Concours de Musique de Chambre du Pour-cent Culturel Migros 2019 à Zürich. Parmi de nombreux futurs projets, le Trio Eclipse est invité à se produire au Lucerne Festival en août 2019.

    Lionel Andrey est également membre du Duo Arto, du quintette Reeds in Motion et du Quintette Eole.

    Lionel Andrey est invité à jouer en tant que première clarinette solo de l’Orchestre de la Radio Finlandaise à Helsinki et du Auckland Philharmonia en Nouvelle-Zélande.

    Il joue également régulièrement avec différents orchestres en Suisse tels que l’Orchestre de chambre de Lausanne, le Musikkollegium Winterthur, le Camerata Bern, le Sinfonieorchester Basel, le Gstaad Festival Orchestra et de nombreux autres sous la direction de N. Järvi, S. Mälkki, J. Weilerstein, D. Boyd, M. Venzago, G. Bellincampi, etc…

    En 2014, il est lauréat de la bourse Friedl Wald, ainsi que de la bourse du Pour-cent culturel Migros pour les années 2015 et 2016.

    De 2014 à 2018, Lionel Andrey est co-organisateur du festival „Week-End Musical de Pully“.

    Lionel Andrey est né à Lausanne en Suisse en 1990. Il commence la clarinette à l’Ecole de Musique de Pully avec Yvan Tschopp.

    Il fait ses études à la Zürcher Hochschule der Künste dans la classe de Fabio di Càsola, puis à la Sibelius Academy d’Helsinki dans la classe de Harri Mäki. Il termine ensuite ses études à la Haute Ecole de Musique de Bâle dans la classe de François Benda.

  • Nicolas Michel
    Nicolas Michel

    Nicolas Michel a commencé le basson après avoir étudié le piano. Il a suivi l’enseignement de Jean-Claude Montac à Paris, de Ingo Becker à Berne et de Alberto Guerra à Lausanne se formant ainsi auprès des écoles française, allemande et italienne.

    Sa passion pour cet instrument le pousse vers la voie des instruments historiques, pour lesquels il se spécialise auprès de Lorenzo Alpert (Concerto Köln) au Conservatoire de Musique Ancienne de Genève. Il se produit dans les différents orchestres de Suisse romande et alémanique, parmi lesquels l’Orchestre Symphonique de Bienne et le Sinfonietta de Lausanne, et enseigne à l’Ecole de Musique de Bienne.”

  • Raphaël Michoud
    Raphaël Michoud

    Diplomé de l’Ecal, Raphaël Michoud travaille dans l’audiovisuel où il officie comme chroniqueur pour Couleur 3 et Espace 2, notamment.

    On l’a vu souvent dans 26’, l’émission des deux Vincent, et encore aujourd’hui dans 120’. Speaker, auteur et comédien, c’est un électron libre qui aime varier les plaisirs avec comme dénominateur commun le désir d’amuser et de toucher en même temps.

  • Sylvain Tolk
    Sylvain Tolk

    Sylvain Tolck prend à l’âge de 8 ans ses premiers cours de trompette à Neuchâtel avant d’entrer à la Haute École de Musique de Genève en 2007 dans la classe de Gérard Métrailler, où il obtiendra le Master d’interprétation en 2011 puis d’enseignement en 2013. Il se perfectionne auprès de maîtres tels que Reinhold Friedrich, Guido Segers, Ole Edvard Antonsen, Manu Mellaerts et Guy Touvron. Il joue régulièrement au sein de l’Orchestre de la Suisse Romande, de l’Orchestre de Chambre de Genève et de Musique des Lumières (Jura) et a été membre du comité d’organisation du Geneva Brass Festival.

    Au cours de ses études il se passionne pour les répertoires anciens, ce qui l’amène à se former à la trompette baroque auprès de spécialistes tels que Guy Ferber, Friedemann Immer et Jean-François Madeuf. Souvent demandé pour des concerts en Suisse, France et Allemagne, il collabore notamment en 2015 avec Jordi Savall et son Concert des Nations pour une production d’enregistrement et concerts en Espagne et à Vienne.

    Il développe également une affection particulière pour la création contemporaine et la découverte de nouvelles sonorités, en explorant le répertoire pour trompette seule et en musique de chambre, et en intégrant le Lemanic Modern Ensemble dirigé par William Blank, avec lequel il s’est produit en qualité de trompette solo notamment à Shanghai, au festival d’Avignon et à la Biennale d’art contemporain de Venise.

    Il est trompette solo de l’Ensemble Symphonique Neuchâtel depuis mai 2010 et occupe le même poste au Verbier Festival Orchestra en 2012, au Geneva Camerata (avec lequel il a enregistré et joué en 2016 à la Philharmonie de Berlin) et à l’orchestre du festival les Jardins Musicaux de Cernier, et a joué sous la direction entre autres de Charles Dutoit, Thierry Fischer, Neeme Järvi, Raphael Frühbeck de Burgos et Manfred Honeck. Il est professeur de trompette au Conservatoire de musique neuchâtelois.

Lieu

Grande Salle de la Maison Pulliérane
Grande Salle de la Maison Pulliérane

Date

dimanche 05 Mai 2019

Heure

14:00 - 15:00

La revue de cuisine de B. Martinu

Écrite par Martinu comme musique de ballet, la « Revue de Cuisine » devient un spectacle musical et une collaboration du WEMP avec le « Festival du Jura » et le « Festival Horizons ».

Étiquettes :