Melankhôlìa: Changement de programme

Toute l’équipe bénévole du Week-End Musical de Pully à la grande tristesse de devoir annoncer l’annulation du concert tant attendu de Marina Viotti, malade et dans l’incapacité de chanter ce dimanche.

Tristesse d’abord pour Marina, à qui nous souhaitons tous le plus rapide et complet des rétablissements. Tout en étant certains qu’un jour sa voix sublime fera résonner les murs du Prieuré.

Tristesse pour le public qui l’attendait certainement avec impatience. Puissiez-vous tous profiter avec bonheur des 24 autres concerts du festival.

« Melankholia » n’aura donc pas lieu cette année, et cela nous plongerait dans des abîmes de mélancolies, si nous n’avions pas trouvé rapidement une solution de remplacement en misant, à nouveau sur nos valeurs fondatrices : Qualité, jeunesse, originalité !

Soyez présents ce 5 mai à 16h en l’Eglise du Prieuré pour un magnifique concert en deux parties :

> Tout d’abord, le Trio « Espuma Antigua », avec Flora Ageron, Soprano, Émilie Coraboeuf, violoncelle et Erwan Valazza, guitare électrique, dans un répertoire baroque revisité avec une infinie subtilité, dans un esprit pas si éloigné du concert prévu initialement.

> Puis un duo formé de la magnifique jeune mezzo-soprano Eléonore Gagey et du talentueux pianiste Martin Jollet, dans un répertoire d’airs et mélodies.

Merci de venir découvrir la relève tout en soutenant l’équipe du festival.

Étiquettes :

Date

dimanche 05 Mai 2019
Expiré!

Heure

16:00 - 17:00

Lieu

Eglise du Prieuré
Eglise du Prieuré

Artistes

  • Vincent Flückiger
    Vincent Flückiger

    Vincent Flückiger est né à Fribourg. Il obtient le diplôme d’enseignement de luth au Centre de Musique Ancienne de Genève en 2003 dans la classe de Jonathan Rubin. Il poursuit ses études à la Schola Cantorum de Bâle auprès de Hopkinson Smith et obtient un diplôme de perfectionnement en 2008. Il se produit régulièrement en Suisse et à l’étranger avec entre autres l’ensemble les Ombres, la Camerata Bern, Les Passions de l’Ame, la Chapelle Ancienne, A Corte Musical, la Cecchina, l’Ensemble Turicum, l’Akademie für Alte Musik Berlin et Al Ayre Español.

  • Marina Viotti
    Marina Viotti

    Après un diplôme de flûte traversière, Marina Viotti s’essaie au jazz, au gospel, au heavy metal et, un diplôme de hautes études littéraire (hypokhâgnes) en poche, part s’installer à Vienne pour commencer le chant lyrique auprès de Heidi Brunner en 2011. En 2013, elle entre dans la classe de Brigitte Balleys à l’HEMU, où elle obtient un diplôme de soliste. Elle se perfectionne ensuite dans le belcanto auprès de Raul Gimenez à Barcelone.
    Marina est élue en 2019 “Meilleure jeune chanteuse de l’année” aux International Opera awards, et gagne de nombreux prix dans différents concours : Finaliste du concours
    Operalia en 2018, 3e prix du Concours de Genève en 2016, 1er prix au concours Kattenburg à Lausanne en 2017. Elle reçoit le Prix Suisse de Musique en 2022 et est nommée « Artiste lyrique de l’année » aux Victoires de la Musique cette même année. En 2023, elle remporte la Victoire de la Musique Classique d’Artiste Lyrique de l’année.
    Ses rôles importants à l’opéra incluent : Rosina (Barbier de Séville) au Bolshoi, Mélibéa (Le Voyage à Reims) et Nicklausse/La Muse (Les Contes d’Hoffmann) au Lieu de Barcelone ; Arsace (Aureliano in Palmira) et Isabella (L’italienne à Alger) au festival Rossini à Wildbad puis au Théâtre de Lucerne, où elle a également interprété La Grande Duchesse de Gerolstein (Offenbach) et Elisabetta (Marie Stuart); Rosina (Le Barbier de Séville), Bradamante (Alcina) et Olga (Onegin) à l’Opéra du Rhin ; Maddalena (Rigoletto) à l’opéra de Zürich, à la Scala et au Bayerische Staatsoper Münich. Cherubino (Nozze) et Dorabella (Cosi) à la Staatsoper de Berlin; Arsace (Semiramide) et Bradamante à l’opéra de Lausanne ; La Périchole au Théatre des Champs Élysée ; Orlovsky (Fledermaus) à Firenze et Alceste à Rome ; A venir : Nicklausse/Muse à la Scala, Cenerentola à Dresden.
    Marina chante la partie d’alto solo dans plusieurs concerts dont, entre autres: Verdi Requiem, La Messe en UT (Mozart), les Kindertotenlieder (Mahler), Le Stabat Mater (Pergolesi), Le Messie (Händel), La petite messe solennelle (Rossini), El amor Brujo (De Falla) ou encore Le Poème de l’amour et de la mer (Chausson) avec de nombreux grands chefs, tels que Barenboim, Lorenzo Viotti, Bertrand de Billy et Michel Corboz.
    Avec ses programmes diversifiés et ouverts, elle est l’invitée de nombreux festivals (Solothurn Classics, Lavaux Classics, Label Suisse, Festival de la Cité, Tarragona, Périgord Noir, Victoria de Los Angeles, Hakuba), de la France au Japon en passant par l’Espagne, Le Brésil ou l’Allemagne, avec notamment les récitals “Porque existe Potro querer ” et “Love has no borders”.
    Désireuse d’explorer d’autres voies et de rapprocher les genres et les gens, “virevoltant d’un style à l’autre avec un naturel désarmant et une parfaite aisance musicale”, Marina créée des projets qui font appel tant au répertoire lyrique qu’au cabaret, jazz chanson.

  • Fred Chappuis
    Fred Chappuis

    Né le 2 octobre 1976 à Fribourg (Suisse), Fred Chappuis passe sa vie entre les micros et les instruments. Ingénieur du son de formation, il produit ses propres disques, sur lesquels il joue de presque tout. Il a dernièrement réalisé des enregistrements avec le comédien Carlo Brandt, mêlant ses propres textes à des ambiances faites au clavier, comme un moog ou un mellotron. La batterie est son premier instrument, mais il est également spécialiste des instruments à clavier électroniques, qui sont aussi sa passion. Dans la production, il considère le studio comme un instrument à part entière, aux possibilités infinies. Il a pu mettre ces compétences au service d’une production du Théâtre de Lucerne, début 2017, Flow my Tears, mise en scène par Wouter Van Looy.