Black Milonga Fernet Club

Noir comme la nuit, royaume des rêves, des chimères et des passions. Royaume également de la danse, telle la Milonga, dont les racines et les rythmes se mêlent au tango. Le Fernet, cet amer italien devenu rapidement une des boissons préférées des argentins, accompagne indiscutablement chaque sortie nocturne dans les clubs de Buenos Aires.

Comprendre les quatre directions du nom de ce quintette, c’est déjà appréhender une part du contexte de la musique fabuleuse qu’il interprète. Initiés auprès de Stéphane Chapuis, les 5 musiciens détenteurs de Masters au sein des Hautes Ecoles de Musique de Suisse (ZhdK, HEMU Lausanne, HEM Genève, HEM Lucerne) arrangent, improvisent et interprètent le Tango Nuevo avec une spontanéité et une joie qu’ils partagent généreusement. Soucieux de faire vivre le style, le quintette met également volontiers à l’honneur les pièces de Richard Galliano, mais également de leur pianiste, Adrien Praz, qui s’approprie ce langage et signe deux « Estampillas » sur leur premier disque.

Si cette formation peut paraître surprenante – il est rare de voir un ensemble instrumental aussi hétéroclite – force est d’admettre qu’elle sonne bien, à tel point que Piazzolla la préférait entre toutes. Le violon crie, pleure et disparait sous les arpèges du piano et de la guitare, on est saisi par la voix chaude du bandonéon qui s’élève au-dessus des notes d’une contrebasse expressive. Les musiciens du quintette, complices, dialoguent sans cesse et nous invitent à une errance magnifique.

Depuis bientôt 10 ans, le groupe partage la scène suisse et fait voyager le public avec spontanéité, passion, émotion et subtilité. Il s’est produit dans de nombreux festivals et salles romandes, notamment lors du concert de clôture de Lavaux Classic, au Week-End Musical de Pully, au Septembre Musical, au Sion Festival, aux Schubertiades d’Espace 2, et de multiples fois à la RTS etc.

Qu’ils interprètent Piazzolla ou d’autres artistes, on évolue d’un paysage à l’autre, invité à la rêverie par une Milonga mélancolique puis entraîné dans un tango endiablé.

Marie Heck, violon
Julien Tudisco, bandonéon
Adrien Praz, piano
Malik Besseghir, guitare
Bastien Monnet, contrebasse

Date

dimanche 07 Mai 2023

Heure

12:30 - 13:45

Labels

WEMP 2023

Lieu

Scène extérieure de l'Esplanade
Scène extérieure de l'Esplanade
Association Applause

Organisateur

Association Applause
Email
info@wempully.ch
Site Web
https://www.wempully.ch/association/

Artiste

  • Black Milonga Fernet Club
    Black Milonga Fernet Club

    Quatre mots juxtaposés pour évoquer le tango et son univers. Noir comme la nuit, royaume des rêves, des chimères et des passions. Royaume également de la danse, telle la Milonga, dont les racines et les rythmes se mêlent au tango. Le Fernet, cet amer italien devenu rapidement une des boissons préférées des argentins, accompagne indiscutablement chaque sortie nocturne dans les clubs de Buenos Aires.
    Comprendre les quatre directions du nom de ce quintette, c’est déjà appréhender une part du contexte de la musique fabuleuse qu’il interprète.
    Initiés auprès de Stéphane Chapuis, les 5 musiciens détenteurs de Masters au sein des Hautes Ecoles de Musique de Suisse (ZhdK, HEMU Lausanne, HEM Genève, HEM Lucerne) arrangent, improvisent et interprètent le Tango Nuevo avec une spontanéité et une joie qu’ils partagent généreusement. Soucieux de faire vivre le style, le quintette met également volontiers à l’honneur les pièces de Richard Galliano, mais également de leur pianiste, Adrien Praz, qui s’approprie ce langage et signe deux « Estampillas »
    sur leur premier disque.
    Si cette formation peut paraître surprenante, il est rare de voir un ensemble instrumental aussi hétéroclite, il faut admettre qu’elle sonne bien, pas étonnant que Piazzolla la préférait entre toutes. Le violon crie, pleure et disparait sous les arpèges du piano et de la guitare, on est saisi par la voix chaude du bandonéon qui s’élève au-dessus des notes d’une contrebasse expressive. Les musiciens du quintette, complices, dialoguent sans cesse et nous invitent à une errance magnifique.
    Depuis bientôt 10 ans, le groupe partage la scène suisse et fait voyager le public avec spontanéité, passion, émotions et subtilité. Il s’est produit dans de nombreux festivals et salles romandes, notamment lors du concert de clôture du Lavaux Classic, au Week-End Musical de Pully, au Septembre Musical, au Sion Festival, aux Schubertiades d’Espace 2, et de multiples fois à la RTS etc.
    Qu’ils interprètent Piazzolla ou d’autres artistes, on évolue d’un paysage à l’autre, invité à la rêverie par une Milonga mélancolique puis entraîné dans un tango endiablé.

Categories