Les intervalles nocturnes : Raphael Nussbaumer

Son nom circule depuis quelques années comme celui d’un phénomène de talent et de précocité. Dans sa série des intervalles nocturnes, le WEMP donne cette année carte blanche au jeune violoniste suisse Raphael Nussbaumer. Associé à la talentueuse pianiste ukrainienne Kateryna Tereshchenko, le virtuose proposera un programme faisant honneur aux grands compositeurs d’hier (Dubois, Schubert, Saint-Saëns/Ysaÿe) et mettant en lumière ceux de demain. En effet, le public pulliéran aura l’honneur de découvrir en exclusivité la pièce « Guadalhorce », écrite par le violoniste et compositeur Yardani Torres Maiani (qui nous avait ébloui par son talent et sa personnalité musicale indéniable lors d’un concert de la 10ème édition du festival). Cette commande faite pour l’occasion par le WEMP, c’est sous l’archet de Raphaël Nussbaumer, qu’elle sera révélée au grand public pour la première fois.

En voici une présentation, de la main du compositeur :

« Le titre Guadalhorce, el rio de los silenciosos désigne un fleuve présent dans le sud de l’Espagne, principalement dans la province de Malaga, sa traduction est « le fleuve des [personnes] silencieuses ». La pièce adopte la forme musicale flamenca de la Solea, un style musico-chorégraphique (palo) de caractère majoritairement grave et solennel mais permettant des incursions intempestives de passages vifs et rapides. Le tempo en dévient malléable, souple et changeant.

Trois caractères principaux, instrumental, vocal et chorégraphique, organisent la pièce en un long dépliement d’idées formant des sections distinctes mais apparentées par les spécificités inhérentes au style. La Solea est bâtie sur un cycle métrique de 12 temps organisés en 3+3+2+2+2 .
La tonalité ou le mode employé est celui de re# flamenco (ou mib flamenco) ou phrygien majeur, correspondant en guitare flamenca à un « toque por abajo en el 4 » (jeu inférieur à la quatrième case). Très usitée en guitare flamenca, cette tonalité, peu fréquente au violon, entraîne la présence des notes caractéristiques du mode au niveau des cordes à vide de l’instrument.

La mise en valeur de ces dernières, associée à la particularité timbrale de la corde à vide, permet un jeu plus résonant et ample ainsi que le développement de toutes sortes de motifs et d’arpèges propres à l’esthétique flamenca. Sont mêlés à ces éléments inspirés de musique traditionnelle, des notions plus personnelles d’avantage issues des musiques classiques (savantes) occidentales. « 

Programme :

Th. Dubois : Ballade
Yardani Torres Maiani : Guadalhorce (création)
F. Schubert : Fantasie
C. Saint-Saens/E. Ysaye : Valse Caprice

Ouvertures des portes 15 minutes avant le concert. Pas de réservation.
Entrée libre sans réservation et collecte à la sortie.

Crédit photo © Thomas Entzeroth 

Date

vendredi 03 Mai 2024

Heure

21:00 - 22:00

Labels

WEMP 2024

Lieu

Eglise du Prieuré
Eglise du Prieuré

Organisateur

Association Applause
Association Applause
Email
info@wempully.ch
Site Web
https://www.wempully.ch

Artistes

  • Raphael Nussbaumer
    Raphael Nussbaumer

    Raphael Nussbaumer est né en 2006 à Altendorf (Suisse). Il a commencé à jouer du violon à l’âge de 4 ans avant d’être admis à 6 ans dans la classe de violon de Philip A. Draganov.
    Il a remporté le premier prix de plusieurs concours nationaux de violon et le deuxième prix du concours international de violon « Andrea Postacchini » (Fermo, 2018) et du concours « Louis Spohr » (Weimar, 2019). Il a également été demi-finaliste du concours Menuhin. Il a participé au 10e concours international de violon Fritz Kreisler à Vienne et a remporté le 4e prix en tant que plus jeune finaliste. En 2023, il a remporté le 2e prix du Concours international Tibor Varga à Sion.
    Son activité de concertiste l’a déjà amené à jouer avec plusieurs orchestres, comme l’Orchestre de chambre de Zurich, l’Orchestre symphonique de Bienne, l’Orchestre de chambre Franz Schmidt de Vienne, la Camerata de Zurich, l’Orchestre symphonique des jeunes de Zürich et bien d’autres encore. Il a donné des concerts au Menuhin Festival Gstaad, en Allemagne, en Autriche, en Italie et en Corée du Sud.

  • Kateryna Tereshchenko
    Kateryna Tereshchenko

    Kateryna Tereshchenko est née en Ukraine. Elle étudie le piano avec B. Fedorov à l’école de musique Lysenko de Kiev puis, de 2007 à 2009, entre en Master Soliste dans la classe de Konstantin Scherbakov à la Zürcher Hochschule der Künste ZHdK.
    Entre 2011 et 2013, Kateryna se perfectionne en musique de chambre et accompagnement de lied auprès d’Ulrich Koella.
    Kateryna Tereshchenko remporte à deux reprises en 2011 et 2023 le prix d’études du Pour-cent culturel Migros. Elle est également membre de l’Académie d’orchestre de l’Opéra de Zurich entre 2013 et 2016. Depuis 2019, elle est employée comme répétitrice (domaine PreCollege Musik) à la Zürcher Hochschule der Künste.
    Kateryna se produit à de nombreuses reprises en tant que soliste, avec orchestre ou en musique de chambre en Ukraine, en Allemagne, en Pologne, en République tchèque, en Italie, en Autriche, en Argentine et en Suisse.. Par ailleurs, elle joue dans divers festivals et à l’Opéra de Zurich en tant que soliste (the Cellist ; Walkways) et dans des concerts brunch.